fr de

Des valises et des étoiles

Des enfants juifs en France sous l'Occupation

Titelbild Des valises et des étoiles

Titre : Des valises et des étoiles

Auteur : Jocelyne Texier

Illustrations : Illustrations en noir et blanc

avec vocabulaire

Classe : 9e-10e

Prix : 6,30 €

Livret M : 12 €

Livret E : 4,80 €

résumé

Alors que le régime de Vichy livrait aux Allemands les Juifs français et étrangers qui vivaient sur son sol, de très nombreux enfants juifs étaient séparés de leurs parents et cachés un peu partout en France. Tout en évoquant la collaboration et les rafles, ce dossier raconte le destin de plusieurs enfants cachés ainsi que celui de leurs sauveurs.

Les trois premiers textes relatent trois histoires de valises. Ils sont destinés à faire le lien entre le passé et le présent, afin de rendre cette époque proche de la nôtre pour nos élèves.

Viennent ensuite quatre récits de sauvetages d'enfants, réalisés dans des conditions et par des personnes très différentes les unes des autres.

La troisième partie dresse les portrait de personnes dont les actes courageux, spontanés ou réfléchis, permirent de sauver ces enfants à une époque où beaucoup préféraient fermer les yeux.

On trouvera à la fin du dossier quelques textes qui permettent de mieux comprendre l'arrière-plan historique. Les textes sont indépendants les uns des autres et peuvent être lus dans l'ordre correspondant au concept choisi par le professeur.

matériel didactique

Le cahier didactique contient pour chaque texte une fiche de compréhension à remplir seul, en groupe, à la maison ou durant le cours. De plus, pour chaque texte est proposée une série de tâches qui peuvent être réalisées aussi bien à l'oral qu'à l'écrit.

matériel pédagogique

Le livret M contient des indications méthodiques pour travailler en classe avec la lecture, ainsi que des exercices et leurs solutions. Il coûte 12 €, droit de photocopier les exercices inclus.

Le livret E contient uniquement les exercices, sans leur solution. Destiné aux élèves, il coûte 4,80 €, sans droit de photocopie.

conditions

Un exemplaire coûte 6,30 €.
Frais d'envoi en Allemagne : 2,00 €

  • Envoi gratuit à partir de 70,00 €

Pour les commandes à l'unité, il peut être demandé de régler à l'avance.
Pour un envoi en dehors de l'Allemagne, nous contacter pour les frais d'envoi.

Pour passer une commande, envoyez un courriel avec le titre de la lecture, le nombre d'exemplaires souhaité et l'adresse de livraison à : foret-village@hamburg.de

extrait du texte

Les sauveurs : Mademoiselle Suzanne

De temps en temps, Suzanne recevait un message de monsieur Henri. Monsieur Henri, ce n'était pas son vrai nom et Suzanne le savait. Suzanne, par contre, c'était son vrai prénom, celui qui était écrit sur la carte d'identité qu'elle présentait lors des contrôles. Sa vraie carte d'identité. Ses petits compagnons de voyage n'avaient en général pas de carte d'identité. Quand ils en avaient une, elle était fausse.

Les messages étaient très courts : une heure, un chiffre. Quand elle recevait le message, Suzanne faisait sa valise et le lendemain, elle prenait le métro. Elle était toujours habillée simplement: une jupe à carreaux, une veste bleu marine, des chaussures plates et un béret. Elle était jeune, elle avait dix-neuf ans. Elle était jolie, avec un sourire doux et un peu timide.

Suzanne arrivait à la gare Saint-Lazare et achetait des billets pour Nantes: trois ou quatre, parfois cinq. Elle attendait près du guichet. Quelques minutes avant le départ, monsieur Henri arrivait avec les enfants. Après un rapide bonjour, il les présentait: « Voici Léah. Ces deux-là s'appellent Estéra et David, ils sont frère et soeur. Les enfants, écoutez-moi bien! Mademoiselle Suzanne va s'occuper de vous pendant le voyage. Faites tout ce qu'elle vous dira de faire ! Au revoir ! » Et monsieur Henri s'éloignait, laissant Suzanne seule avec les enfants.

Suzanne souriait et disait : « Je vais vous emmener chez des gens très gentils. Ils s'occuperont de vous pendant que vos papas et vos mamans ne sont pas là. » Elle examinait les vêtements des enfants pour vérifier si on avait enlevé leur étoile. Sinon, elle leur disait de l'enlever et de la mettre dans leur poche.

« Léah, maintenant, tu t'appelles Lise. Estéra, ton nom maintenant c'est Simone et toi, David, tu t'appelles Daniel. Vous vous souviendrez ? Et maintenant, venez avec moi ! » Mademoiselle Suzanne montait dans le train avec les enfants. Le train démarrait peu après. Pour avoir des places assises, il aurait fallu arriver plus tôt. Mais monsieur Henri arrivait toujours au dernier moment avec les enfants pour que personne n'ait le temps de les remarquer.

haut de page

Page modifiée le 01 août 2020

Valid XHTML 1.0 Strict
CSS Valide !