fr de

Le paysan médecin

Adaptation par Gilberte Dietzel du « Vilain mire » pour 5e classe

Titelbild Le paysan médecin

Titre : Le paysan médecin

Auteur : Gilberte Dietzel

avec vocabulaire

classe : 5e

prix : 3,00 €

résumé de l'histoire

Un paysan bat sa femme tous les matins, tant et si bien qu'à la fin celle-ci décide de se venger. Justement deux messagers du roi viennent à passer, ils cherchent un bon médecin. La femme prétend alors que son mari est un médecin excellent, malheureusement « Il est si fainéant /qu'il faut le battre beaucoup/ avec un gros bâton/jusqu'à ce qu'il l'avoue »...

Le pauvre paysan se retrouve dans une situation difficile, qu'il maîtrise en faisant preuve de ruse et de finesse psychologique.

pour quelle classe?

Bien rythmé et écrit en vers facile à retenir, ce texte est particulièrement bien adapté aux besoins d'une cinquième classe. Les élèves seront sensibles à l'humour de cette histoire et auront plaisir à préparer une petite représentation au succès garanti!

conditions

Un exemplaire coûte 3,00 € (+1,45 € de frais d'envoi). À partir de vingt exemplaires, envoi gratuit en Allemagne. Expédition dès réception de la commande, indiquez sinon la date souhaitée. Règlement sur facture.

Pour passer une commande, envoyez un courriel avec le titre de la lecture, le nombre d'exemplaires souhaité et l'adresse de livraison à : foret-village@hamburg.de

Un petit extrait

LA FEMME : Qui êtes-vous ?

LE MESSAGER I : Nous sommes des messagers du roi.

LA FEMME : Où allez-vous ?

LE MESSAGER II : En Angleterre.

LA FEMME : Que cherchez-vous ?

LE MESSAGER I : Un bon médecin.

LA FEMME : Pourquoi ?

LE MESSAGER II : Parce que la fille du roi
est malade à la cour.

LE MESSAGER I : Depuis bientôt huit jours
elle ne mange ni ne boit.

LE MESSAGER II : Une arête de poisson
s'est coincée dans sa gorge.

LE MESSAGER I : Le roi est accablé.

LA FEMME : Je connais un médecin excellent.

LE MESSAGER II : Comment ?

LA FEMME : Oui.

LE MESSAGER I : Où ?

LA FEMME : Ici.

LE MESSAGER II : Ici ?

LA FEMME : Oui.

LE MESSAGER I : Vous voulez rire !

LA FEMME : Non, c'est mon mari !

LE MESSAGER II: Votre mari ?

LA FEMME : Oui.

LE MESSAGER I : Il est médecin ?

LA FEMME : Oui, mais faites attention
Il est si fainéant
qu'il faut le battre beaucoup
avec un gros bâton
jusqu'à ce qu'il l'avoue.

haut de page

Page modifiée le 14 octobre 2012

Valid XHTML 1.0 Strict
CSS Valide !